Mystères à Minuit T. 3. Le lac aux esprits

Camille Brissot

Éditions Syros, avril 2021, 214 p., 9,95 €

Mes Lectures Syros

Chronique jeunesse du Mercredi

4e de couv. :

Pourquoi Balti est-il le plus ancien fantôme de Minuit, la ville la plus hantée du monde ? 

Comment calmer le fantôme en colère qui a décidé d’effrayer les touristes du Grand Hôtel de Minuit ? Voilà une mission délicate pour Victor, Tamara et leur ami fantôme Balti… Mais il y a bien pire : le réfectoire du collège, en travaux, vient de s’effondrer. Sous les décombres se trouve une crypte secrète, qui renferme… le tombeau de Balti !

Mes impressions de lecture : coup de coeur

Nous voici dans la troisième aventure de Balti et Victor, Tamara est venue compléter le trio dans le tome 2. Chacun à sa particularité et donc son rôle dans l’histoire et la résolution du mystère.

Lorsqu’on suit une série on a toujours la crainte que la prochaine aventure soit moins excitante que la précédente et bien je vous assure que ce n’est pas le cas dans celle-ci !

Si vous me suivez vous savez que j’ai un coup de cœur pour cette série. Je vous conseille de la lire dans l’ordre car bien qu’une enquête soit complètement résolue  dans l’histoire il y a d’autres enquêtes « secondaires » celles qui vous rendent accro à une série, celle dont la résolution ferme un cycle.

Les personnages sont attachants et chacun a sa propre quête. Cependant on se rend vite compte qu’ils ne peuvent avancer qu’en conjuguant leurs talents.

Ce que j’aime dans cette série c’est que chaque personnage devient le personnage central au cours de l’histoire. Les autres personnages vont le seconder, l’accompagner et lui permettre de progresser. Une amitié qui se renforce à chaque nouvelle aventure.

Nos trois personnages vont progresser et des changements vont se produire entrainant avec eux une partie de leur entourage.

La palette d’émotion est assez vaste pour qu’on soit emporté avec les personnages dans un ascenseur émotionnel important. On s’amuse, on pleure, on rit…

J’avoue que c’est le côté drôle qui me plaît, drôle dans tous les sens du terme. C’est très visuel. A quand une version animée ? C’est bizarre dans ma tête ce n’est pas avec des acteurs réel que j’imagine mais en dessin animé. Et vous ça vous dirait ?

J’ai eu plaisir à retrouver la ville de Minuit et se habitants vivants et morts.

En parlant de ville, j’aime beaucoup la carte à l’intérieur du roman.

Ce que j’aime aussi dans cette série c’est la thématique du passage, de l’entre-deux, de l’impermanence. Il y a aussi cette notion de point de bascule avec le besoin de rétablir l’équilibre.

C’est une narration très dynamique et rythmée qui plaira aux jeunes lecteurs qui aiment la petite touche fantastique.

Vous avez vu je ne vous ai rien raconté pour garder le suspens et titiller votre curiosité de lecteur. Ah si je peux rajouter qu’on a 10 ans quand on lit l’histoire et ça fait du bien.

C’est avec impatience que j’attends la prochaine aventure !

Je remercie les Éditions Syros de leur confiance.

Qui en Parle ?

Jangelis (bientôt)

Sur ce blog vous pouvez aussi lire mes avis sur :

« Mystère à minuit. Tome1. La ville la plus hantée du monde « 

« Mystère à minuit. Tome 2 . Le cercle des sorcières »

Mystères à minuit T. 2. Le cercle des sorcières

Camille Brissot
Editions Syros, coll. OZ, Oct 2020, 213 p, 9,95 €


Mes lectures Syros

mystère à minuit 2

Dans la ville la plus hantée du monde… les fantômes sont en danger. 

Minuit se prépare à une soirée d’Halloween mémorable. Une équipe de tournage va réaliser un film sur la ville et ses fantômes ! Les touristes sont plus nombreux que jamais. Mais soudain, les fantômes commencent à disparaître mystérieusement… Une mission très risquée pour Victor, Tamara, et leur ami fantôme Balti !

Mes impressions lecture :

Je vous présente aujourd’hui un roman que j’attendais avec impatience. C’est le deuxième volet d’une série jeunesse. J’avais été sous le charme du premier et cette fois-ci la magie à encore opéré. Un an sépare les deux aventures. Même si l’histoire débute une semaine avant Halloween le cœur de l’histoire aura lieu le samedi 31 octobre…

Un conseil lisez la première aventure, car dans ce tome il y a beaucoup d’informations sur l’histoire précédente. De plus vous comprendrez bien ce qui fait la particularité de chaque personnage et les enjeux qui se jouent. Et puis de toute façon lorsque vous l’aurez lu vous voudrez ce tome… Oups c’est un roman jeunesse…je reprends : lorsque votre enfant le lira, il voudra une nouvelle aventure, donc combo gagnant s’il peut lire le tome 1 et tome 2…

Nous avons donc une ville qui est connu pour ses fantômes mais les sorcières ne sont pas en reste.

Nous allons retrouver le trio qui s’était formé lors de la première aventure, ainsi que d’autres personnages qui gravitent autour. Chacun fait partie d’une catégorie particulière du fantôme à l’humain « classique » en passant par des « entre deux ».

J’aime beaucoup l’idée de personnages passerelle entre deux mondes, cela donne aux personnages une sensibilité singulière.

Une amitié forte les lie, et c’est beau de voir l’empathie entre eux. Chaque personnage avec sa caractéristique va apporter une partie de la solution. Qui dit amitié dit aussi taquineries, l’atmosphère n’est pas toujours lourde.

Qu’en est-il de l’énigme ? Elle est très bien amenée et elle nous entraine vers des rebondissements qui font frémir les personnages et le lecteur.

La fin est touchante et laisse entre voir la possibilité d’autres aventures. Je croise les doigts. Les personnages sont attachants et bienveillants et on a envie de les retrouver.

Il y a beaucoup d’humour, même si le thème de la mort est omniprésent on va sourire ou rire par moment avec ces ados.

Convient à des jeunes lecteurs, à partir de 8 ans. Les chapitres sont courts, l’enfant peut faire des pauses sans que cela soit au milieu d’un chapitre. Bien sûr on enchaîne chapitre après chapitre pour connaitre le fin mot de l’histoire et la solution au problème t l’autrice/narratrice crée une certaine connivence avec le lecteur en mettant des commentaires en bas de page. J’adore car lorsqu’on lit on fait nos propres commentaires et là on a l’impression qu’elle nous parle à nous.

J’ai reçu ce roman pour Halloween et en ce début de confinement il avait une saveur encore meilleure !

Je remercie les Editions Syros de leur confiance.

syros

Qui en parle ?

Jangelis

mystère minuit

Les Mystères à minuit T.1.La ville la plus hantée du monde

Camille Brissot

Editions Syros, coll. OZ, 25 juin 2020, 224 p, 9,95 € €

A partir de 8 ans

Mes Lectures Syros

Chronique jeunesse du mercredi

mystères

4e de couv. :

Bienvenue à Minuit, 3 500 habitants, 736 fantômes !!! Mais pour les voir, il ne suffit pas d’y croire… Minuit est la ville la plus hantée du monde. Mais seul Victor, 12 ans, voit les fantômes pour de vrai ! Lui et son ami fantôme Balti (12 ans aussi, mais depuis plusieurs siècles) proposent leurs services de chasseurs de mystères… Pour les trouver, rendez-vous dans la cour du collège, sur le banc près de l’Arbre à foudre. Si vous l’osez !

Ma Chronique :

J’ai bien aimé cette histoire, que je proposerais volontiers à l’automne car ça se passe autour d’Halloween. Si vous voulez vous concocter « un challenge jeunesse Halloween » c’est un roman à inclure ! Ainsi que pour ceux qui veulent avoir des frissons en plein été ce roman est très bien, d’autant qu’en été on a une tendance à se promener plus souvent après la tombée de la nuit.

Nous avons une ville étrange ou vivent des fantômes au côté des humains. Un garçon arrive à les voir et les entendre car c’est un enfant de Minuit, en tant qu’habitant de la ville de Minuit mais aussi parce qu’il est né à minuit la nuit de Samain / Halloween.

Sinon pour le reste il est comme vous et moi, il doit aller au collège et trouver sa place parmi les ados. Côté popularité, il est un peu à part, c’est sa particularité qui fait qu’on le remarque et lui a décidé de jouer avec le fait qu’il ait des « contacts » dans les deux monde. Son meilleur ami a 12 ans mais il est mort voilà plus de 500 ans de la peste ! Ce roman va jouer sur le registre de l’enquête et la résolution de mystères, mais la force de l’amitié qui va jouer un rôle dans ces aventures. Émotions assurées tant dans les mésaventures de nos héros que dans la vie privée… la vie n’est pas simple.

On sent que Camille Brissot c’est amusé avec cette histoire par des détails dans le décor, avec des scènes très visuelles et les petites « piques dans les dialogues ». J’ai adoré les petits astérisques qui renvoient à des notes humoristiques en bas de page. Je suis assez sensible à ce genre de petit plus dans les romans. Je viens d’apprendre qu’à l’automne une autre enquête verra le jour dans la ville de  Minuit ! Et ça tombe bien car il reste des questions sans réponses !

Je remercie les Éditions Syros de leur confiance.

syros

Qui en Parle ?

Jangelis

Article précédemment publié sur canalblog