Trois jours dans la peau d’un garçon

Camille Brissot

Éditions Syros, Collection Oz, mars 2022, 143 p., 9,95 €

Mes lectures Syros

Chronique jeunesse du mercredi

4e de couv.

Dans la peau d’un autre… suspense et émotions garantis ! 

Alors qu’ils visitent une fête foraine high-tech, Charlie et Sam se font piéger dans une attraction secrète, interdite au public. Et voici Charlie, la fille la plus cool du collège, dans le corps de Sam, le loser absolu au physique ingrat. Et vice versa. Le cauchemar ! Ils vont pourtant vivre l’expérience la plus forte de leur vie.

Mes impressions de lecture :

Il y a quelques années (2017) j’ai lu « dans la peau de Sam » qui m’avait agréablement surprise. Ce texte paraît aujourd’hui dans la collection Oz (collection dont je suis fan) et j’ai eu envie de le redécouvrir. Il a peut-être était retravaillé, j’avoue ne pas avoir cherché à savoir, je me suis replongée dans le roman comme si c’était la première fois. Même en me souvenant des grandes lignes (si si 5 ans après ce court roman m’a laissé de bons souvenirs) j’ai sursauté et j’ai eu des « Ah oui, je n’y avais pas pensé !) comme quoi !

La nouveauté c’est que ce roman devient le premier d’une série aux titres indépendants « … dans la peau de… », le prochain  s’appellera « Vendredi dans la peau de ma prof »… Tout un programme. J’ai hâte de le découvrir.

Vous connaissez le proverbe amérindien  « ne juge jamais sans passer deux lunes dans les mocassins de l’autre ! » Eh bien ce roman en est la preuve.

Charlie ne voyait en Sam qu’un ado, mal fagoté, un loser à éviter. Sam ne voyait en Charlie que la fille populaire et superficielle. Ni l’un, ni l’autre ne connaissaient le quotidien hors du collège.

Ce roman touche à la part d’intime à un âge où le corps est en pleine mutation. Camille Brissot va explorer la mutation extrême puisque l’esprit de Charlie va se retrouver par accident dans le corps d’un garçon et Sam dans celui d’une fille.

La question n’est pas tant de savoir vivre ainsi, que de pouvoir retrouver son corps. Ils vont forcément subir des changements de part cette expérience dans le corps de l’autre qui en plus est du sexe opposé, vont-ils pouvoir reprendre leur place.

Après quelques rebondissements et la découverte du monde de l’autre on se demande ce qu’ils vont retirer de cette expérience ?

On retrouve l’univers des ados dans des familles différentes, et les interactions entre les différents membres. On a aussi le monde impitoyable des ados dans le quotidien et sur les réseaux sociaux.

Je n’ai pas voulu relire mon ancienne chronique pour rester dans l’émotion du présent.

Conclusion : il faut lire tous les livres de la collection Oz !!!

Je remercie les Éditions Syros de leur confiance.

Voir sur ce blog les autres titres de Camille Brissot