Pouvons-nous aider les arbres ? Oui c’est possible

Katie Daynes

Ill. Róisín Hahessy

Trad. : Nathalie Chaput

Éditions Usborne, 3 nov 2022, 52 p., 11,95 €

4e de couv. :

Sauver les forêts du monde n’est pas une entreprise aisée, mais avec les connaissances d’un jaguar, d’un orang-outan, de deux oursons et d’un écureuil, tout devient possible !

Mes impressions de lecture :

C’est le premier livre de cette nouvelle collection que je lis (je n’ai pas le précédent et premier titre  » Pouvons-nous sauver les ours polaires ? »). Une collection qui va s’intéresser à des sujets touchant écologie semble t-il. Le sous-titre qui répond à la question c’est « Oui c’est possible ! » on est donc dans l’idée : il y a un problème mais on peut le résoudre, on verra ensuite si les nuances apparaissent dans le texte.

Parlons tout d’abord de l’objet livre. la couverture est est à l’image de ce que l’on va retrouver à l’intérieur. Couverture dure, format du livre (22×25). À l’intérieur c’est du papier glacé, souple. J’ai tellement lu de livres avec des rabats chez Usborne que j’ai été surprise qu’il n’y en ai pas.

L’autre surprise de cet ouvrage c’est la façon d’amener le sujet qu’à choisi Katie Daynes. On voit dans une double page des enfants dans une cabane dans les arbres dans un jardin qui prennent conscience qu’ils sont entourés d’animaux. on voit des insectes puis des yeux aux milieux du feuillage. On tourne la page et là on découvre des animaux sauvages « exotiques ». Et on n’est pas dans un zoo !

On découvre donc : un jaguar, un orang-outan, puis deux ourson et un écureuil. Des animaux qui parlent une autre surprise pour un documentaire. Qui mieux que c’est êtres vivant dans des zones en danger pour sensibiliser les enfants. Chaque animal va nous faire découvrir sa forêt avec ses particularités et les changements dus à l’Homme qui mettent en péril leur espèce ! Les lecteurs vont donc faire un peu de géographie. Ce livre montre aux enfants que le monde animal et monde végétal sont liés, ainsi que l’Homme et la terre. .

Après, tous ces constats dramatiques ils vont amener les enfants vers la question « comment aider ? Que faire? »

J’ai trouvé drôle que ce soit un jaguar, animal carnivore qui réponde : « si les gens mangeaient moins de viande, il n’y aurait pas de bétail. »

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce documentaire c’est le fait que ce ne soit pas un adulte « savant » qui donne les informations à l’enfant, mais que ce soit autour de dialogues en reprenant des questions simples dans lesquelles les enfants pourraient se reconnaître. Il y a certaines petites phrases un peu « naïves » mais il ne faut pas oublier que c’est un livre pour les jeunes enfants. C’est bien aussi de voir des choses que l’on fait déjà à la maison.

Il n’y a pas de chapitres avec un titre, le sujet est amené par cette discussion. Les sujets vont monopoliser plusieurs disciplines que ce soit la géographie, les sciences… l’enfant va avoir tous les sens en éveil puisqu’on lui demande d’observer, écouter, sentir, se poser des questions, réfléchir et agir en impliquant tout le monde.

Après l’au revoir des enfants à leurs amis animaux venus leur parler, ce le livre se termine avec la question « Et maintenant? » où l’on voit ces enfants citoyens envisager leur rôle dans le futur chacun prenant des responsabilités pour faire changer les choses en fonction de ses affinités.

Cet ouvrage est dans l’air du temps. Certaines questions ou réponses auraient été différentes en d’autres temps. C’est un livre qui peut ouvrir le débat en fonction des convictions personnelles, ce qui en soit est très positif.

Je vous laisse découvrir cet ouvrage que je trouve assez engagé.

Voir aussi sur le blog Usborne : CLIC

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

Halloween, mes autocollants brillants

Kristie Pickersgill

Illustrations : Kyle Beckett

Traduction : Veronique Duran

Éditions Usborne, 29 sept 2022, 32p., 6,95 €

Mes lectures Usborne

Chronique jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Fais la connaissance de fantômes terrifiants, de squelettes cliquetants et bien plus encore à l’occasion d’une fête d’Halloween très pailletés. Sers-toi des 250 autocollants pour animer les scènes lugubres de ce livre.

Mes impressions de lecture :

Tout d’abord j’ai été surprise par le format ( 24×17) celui d’un grand cahier donc facilement transportable.

Petits et grands vont s’en donner à cœur joie avec les 250 autocollants brillants.

Les scènes se déroulent en double page ce qui donne une vision panoramique sur 34 cm.

Sommaire

Citrouilles cauchemardesques
crypte caverneuse
Forêt funèbre
Ruines répugnantes
Manoir Monstrueux
Sorcières sinistres
Insectes ignobles
La saison hantée (page simple)

Suivent oui feuilles détachables grâce à des pointillés prédécoupés où l’on retrouve les d’autocollants avec le numéro des pages aux quels ils sont destinés. Au bout d’un moment ces images vont choisir leurs pages !

Je vous ai donné les titres des différentes scènes pour vous donner une idée des décors que vous allez trouver. Dans chaque lieu des petites consignes viennent canaliser les jeunes lecteurs. Il y a des enfants/adultes qui n’en feront qu’à leur tête (moi par exemple) et il y a ceux qui voudront ou auront besoin de ses indications. C’est un espace ludique donc chacun fera en fonction de l’enfant qu’il accompagnera. Chaque enfant sera attiré par un ou des décors en fonction de ses affinités.

Toutes les scènes de nuits avec des nuances bleutées, violacées, verdâtres et beigeâtres, ambiances assurées. La couverture en ai une parfaite illustrations. Comme vous le voyez les autocollants on des fonds qui rappellent ceux des scènes auxquels ils correspondent.

Petit hic pour les enfants/adultes pointilleux on masque parfois des objets et le fond n’est pas toujours raccord. Je rappelle on est dans le ludique et interactif.

Sur les photos ci-dessous on ne voit pas le côté brillant que donne les couleurs argentées

Les feuilles « plastifiées », oui c’est plus que du papier glacé, permettent de décoller les autocollants pour les replacer, ce n’est pas à l’infini les autocollants perdent de leur aspect adhésifs et se recourbent. Cela reste très pratique lorsqu’on veut les repositionner.

Avant
Après

En parlant d’inter actif ce genre de livre permet aussi de partir dans des jeux narratifs raconter une histoire soit oralement soit à l’écrit, faire travailler son imaginaire et son vocabulaire. Partir dans le grand n’importe quoi est très plaisant. D’autant que pour certains enfants ces scènes sont effrayantes et dégoutantes donc il faut les faire parler. Pour d’autres qui sont dans ce délire de créatures monstrueuses il faut en profiter. J’adore tourner en dérision c’est situations beurk beurk beurk… il faut surjouer.

Chut, il ne faut pas le dire j’ai pioché un autocollant par page pour le mettre dans mon bullet journal… et autres supports.

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

Mes premières questions. Où va ce que je mange ?

Katie Daynes

ill. Dan Taylor

trad. Claire Lefebvre

Éditions Usborne, coll. Mes premières questions, 29 sept 2022, 14 p., 10,95 €

Mes lectures Usborne

Mes chroniques jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Que ce passe-t-il quand j’avale ?
Où vont les aliments ensuite ?
Pourquoi j’ai besoin de manger ?
Découvre les réponses dans ce livre à rabats.

Mes impressions de lecture :

Où va ce que je mange ? voilà une question qu’on s’est tous posée. Dans cet ouvrage qui s’adresse aux 4 ans et plus j’ai découvert des réponses. En grandissant on se contente parfois de certaines connaissances, les grandes lignes, alors que petits on peut passer son temps avec des « pourquoi ? ». Il faut dire que le « pipi-caca » quand tout va bien n’est pas vraiment un sujet qui m’attire. La présentation ici joue un rôle important pour impliquer le lecteur.

Lorsque j’ai ouvert, ce livre j’ai été agréablement surprise. Je ne savais pas à quoi je m’attendais mais souvent le thèmes de la digestion on voit un corps en coupe avec les organes dessinés avec des informations, dans cet ouvrage ce n’est qu’à la fin qu’on retrouve ce type d’image et de description. Ici on n’a pas un intérieur de corps mais des enfants qui fêtent quelque chose . Des bambins aux bouilles rondes et aux aspects extérieurs différents, comme pour rappeler que nous sommes tous différents mais avec les mêmes organes à l’intérieur. La page suivante les mêmes enfants dans un autre contexte, etc. Petit à petit on explore l’intérieur du corps.

Sommaire :

Où va se que je mange ?
Que ce passe-t-il quand j’avale ?
Où les aliments vont-ils ensuite ?
qu’arrive-t-il aux déchets ?
Pourquoi je dois manger ?
À table !

Visuellement on est sur une double page pour chaque question. On est sur du 22×20 donc le livre ouvert le livre permet d’être facilement tenu et on a une vue panoramique. Les rabats viennent d’une part rigidifier les pages et augmenter le volume de texte. On a des pages cartonnées, colorées et brillantes, très attractives. Le texte et illustrations à l’intérieur des fenêtres sont mats.

Le fait que chaque question soit explorée en double page cela permet au regard de faire le mouvement comme si on lisait une histoire et un écho au cheminement de la nourriture, c’est bien pensé.

Ce que j’ai bien aimé aussi dans cet ouvrage c’est qu’on ne s’arrête pas juste au « caca » cela va après, on sort du corps et de la maison… que ce soit pour des analyses ou après la station d’épuration.

Je vous laisse découvrir.

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance

Sur ce blog de la même collection :

D’où viennent les bébé ?

Découvrons ensemble Le système solaire

Rosie Dickins

ill. Carmen Saldaña

Trad Virginie Clauzel et Caroline Slama

Éditions Usborne, coll. Découvrons ensemble, sept 2022, 16 p., 12,95 €

Mes lectures Usborne

Mes chroniques jeunesses du mercredi

4e de couv. :

Envole-toi pour un voyage cosmique à la découverte du Soleil et des planètes, ainsi que des lunes et des astéroïdes, qui orbitent autour.

Mes impressions de lecture :

Aujourd’hui il pleut et le soleil n’est pas visible à cause des nuages alors je me suis dis tiens si je partageais ma lecture du dernier « découvrons ensemble » des Éditions Usborne.

Je fais partie des gens qui sont fascinés par les astres et comme une enfant je m’émerveille lorsqu’on nous montre des images de l’espace. Alors vous imaginez bien les petites étoiles dans mes yeux en voyant les belles illustrations de cet ouvrage. Et ça c’est important pour partager avec les enfants.

Il est indiqué qu’il y a 16 pages cartonnées dans ce livre, mais en réalité il y en a plus car il y a de nombreux rabats plus où moins grands. Et chaque enfant aura sa façon d’aborder la lecture. Soit il se contente des images et des quelques titres, soit il regarde chaque fenêtre et chaque message. Il peut revenir plusieurs fois selon son degré d’implication.

Quand aux rabats, je me suis munie d’une lime à ongle car à la première lecture, il est difficile d’en ouvrir certains, particulièrement sur la première page qui est collée à la couverture. C’est un détail, parfois il est utile de juste un peu soulever le petit volet avec de découvrir avec l’enfant, d’autre fois c’est bien de lui laissé cette tâche qui ressemble à l’ouverture d’un cadeau.

Sommaire :

Le système solaire
Le soleil
Mercure
Vénus
La terre
Mars
Jupiter
Saturne
Neptune
Limite extérieure
Au-delà du système solaire
Anecdotes étonnantes

Sur la page « système solaire » dans les informations on a l’indication des pages qui développent le sujet.

Ce qui me plait aussi dans ce sujet, c’est le vocabulaire qui a pour moi un côté magique. Que ce soit les noms des planètes qui sont liés à la mythologie, ou des contrées ou autres termes extraordinaires. Ce type de lecture peut déboucher sur des exercices/jeux de diction.

Pour en revenir au vocabulaire j’ai beaucoup apprécié l’utilisation de mots pas toujours évidents pour les petits accompagnés de définitions simples qui ne sont pas rébarbatives. Des informations intéressantes avec des chiffres, des dates, des données scientifiques qui accrochent les lecteurs.

Les illustrations sont très belles et variées, les pages sont très colorées, je n’ai pas eu de difficulté pour lire. j’ai adoré les petits aliens qui viennent donner une touche humoristique.

Bonne découverte ! Et n’oubliez pas le mois d’octobre c’est le mois de la science !!! Peut-être qu’autour de vous il y a des activités de prévu.

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

QUI EN PARLE ?

Jangelis

À voir sur ce blog :

Découvrons ensemble le tableau périodique

Découvrons ensemble les fractions

Découvrons ensemble les ordinateurs et la programmation

Découvrons ensemble les formes géométriques

Système solaire Livre /Puzzle

Ce que nous jetons et comment l’éviter

Autrice : Rose Hall

Ill. Sandra de la Prada

Éditions Usborne, Coll. Look Inside, 8 sept 2022, 14 p., 10,95 €

Mes lectures Usborne

Chroniques jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Bouteilles vides, carottes biscornues ou jouets cassés, beaucoup de choses ne devraient pas être jetées. Soulève les rabats et découvre comment nous pouvons prendre soin de notre planète en produisant moins de déchets.

Information sur le site Usborne :

Je profite de cette première chronique de la rentrée pour vous faire part d’une petite découverte. Le site des éditions Usborne a changé de « décor » il est bien coloré, et il y a sur la page d’accueil il y a entre autre une rubrique « faits amusants ». Je ne sais plus depuis quand elle a été mise en place mais je ne me souviens pas que c’était quotidien. Je connaissais l’activité qui aujourd’hui est hebdomadaire. C’est une façon de mettre en avant des ouvrages de la maison d’édition et ainsi de découvrir ou de redécouvrir des titres pour ensuite avoir envie de lire le livre.

https://usborne.com/fr/activites-pour-enfants/faits-amusants

Mes impressions de lecture :

Je découvre une nouvelle collection « Look inside », regarder à l’intérieur, un joli programme en perspective.

J’ai choisi cet ouvrage car il traite d’un sujet actuel qui nous touche tous et qu’il n’est pas trop tôt pour en parler aux enfants pour développer leur pensée face à ce quotidien. Nous vivons aujourd’hui avec le tri sélectif à la maison et plus ou moins c’est devenu un automatisme de jeter dans tel ou tel bac mais c’est bien d’expliquer pourquoi.

Sur une double page on traite d’une question avec une brève introduction puis les illustrations et des rabats permettent de développer chaque point. Le format carré  201 x 225 cm permet une tenue en main facile et en travaillant en double page cela donne une vue sur 40 cm. C’est assez concentré, mais l’effet des rabats qui se cachent dans les objets du quotidien et du matériel urbain permet de focaliser le regard de l’enfant sur des points stratégiques.

Que jetons nous ?

A l’origine, les matières premières.

Que deviennent les déchets ?

Une nouvelle vie pour les déchets

La collecte des déchets

Tri et recyclage

Voir plus loin

Le livre est cartonné  puisqu’il y a double page  puisqu’il y a les petites fenêtres et l’enfant pourra le manipuler facilement. Le livre est adressé aux 5 ans et plus, bien entendu c’est en fonction de l’enfant. Les petits rabats sont assez solides grâce à l’épaisseur du papier. J’ai remarqué que ce genre de livre occupe les enfants en partie parce qu’ils aiment ouvrir les petits volets.

Vous pourrez continuer les recherches avec la rubrique « Quicklinks » lorsqu’elle sera mise à jour. Elle facilement repérable sur la page d’accueil puisqu’il y a un onglet.

A vous de faire le tri dans les informations…

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

Histoires de sirènes illustrées

Susanna Davidson, Fiona Patchett, Rachel Firth et Lan Cook

Ill. Margarita Kukhtina

Trad. Virginie Clauzel et Caroline Slama

Éditions Usborne, fév 2022, 144 p, 14,95 €

Mes lectures Usborne

Mes chroniques jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Plonge dans un monde aquatique grâce à ces neuf contes avec des sirènes et des tritons du monde entier.
Rencontre la solitaire princesse des mers d’Iran, la méchante Yara du Brésil et la courageuse petite sirène dans cette collection d’histoires joliment illustrées.

Mes impressions de lecture :

J’aime beaucoup cette collection. C’est un recueil de contes pour les 5 ans et plus, les histoires sont donc relativement courtes. Nous avons tantôt du texte sur fond blanc, d’autres pages avec le texte au milieu des illustrations ou des illustration avec légende en pleine page. Chaque histoire débute avec une double illustration, indication du lieu et de l’origine du conte. une illustration dans un médaillon clôt chaque aventure. Un signet en tissu et une couverture rigide viennent compléter l’objet livre. le format est agréable à tenir en main pour lire, les marges sont assez grandes pour avoir un confort de lecture. j’aime beaucoup les couleurs vives des illustrations.

Je ne connaissais pas les contes de ce recueil. Nous voyageons puisque chaque conte vient d’un pays. Ils ont chacun leur intérêt et abordent des sujets différents. J’ai bien aimé l’amitié entre Jing et Jiaoren et comment chacun va aider l’autre dans un moment important de leur vie, de plus c’est une histoire de triton, ce qui n’est pas courant.

On va y croiser des figures féminines fortes, astucieuses … Elles vont connaître des sentiments forts. Les contes parlent souvent de métamorphose, de révélation de la véritable nature, de relations familiales, amicales ou amoureuses. Leur vie n’est pas un fleuve tranquille, les personnages vont devoir faire des choix de vie, affronter des épreuves pour atteindre leur but et suivre leur destinée. les personnages masculins aussi sont mis à rude épreuve, je pense par exemple à Alonzo qui doit résister au chant et à la beauté de Yara… Un autre doit trouver dix mille perles pour pouvoir approcher celle dont il est tombé amoureux…

J’ai encore pris plaisir à me laisser emporter par ces contes intemporels ou l’imaginaire vient compléter la vie réelle.

La thématique de l’eau, sujet qui me passionne, m’a rendu la lecture encore plus intéressante.

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

Mon livre de faits étonnants sur les animaux

James Maclaine

ill. Carolina Búzio

trad. Nathalie Chaput

Éditions Usborne, 24 fév 2022, 64 p., 9,95 €

Mes lectures Usborne

Mes chroniques jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Parcours cet ouvrage et tu découvriras bien des merveilles surprenantes du monde animal.

Mes impressions de lecture :

Nous sommes très friands de ce genre de petites infos sympathiques.

Cet ouvrage qui s’adresse plutôt pour les 6 ans (ou moi !) est donc très visuel. Les infos passent beaucoup par les illustrations.

J’adore les titres su style « l’animal dont le petit est plus grand que l’adulte », vous vous dites que vous avez mal lu, on vous montre d’ailleurs des parents beaucoup plus grands que leur petits (ce qui est plus courant) et puis il y a un bébé énorme… vous en connaissiez ? moi non.

Il y a des infos pour faire le malin… « tu savais que… »

L’importance de la mise en page. Tous les fonds sont colorés avec des contrastes et parfois des bulles comme si le petit personnage qui nous explique tout ça parlait directement au lecteur. Personnages aux formes arrondies. s’il y a plusieurs informations sur une page il y a des démarcations avec différentes couleurs. Les informations « encadrées » sont parfois sous forme de panneaux, de cercles ou autres pour bien attirer l’œil.

Un glossaire et un index viennent compléter l’ouvrage. Avec l’index on peut revenir facilement à l’animal qui nous intéresse. C’est une autre façon d’entrer dans le texte.

Vous pouvez avoir un petit aperçu du livre : ICI .

Pour la petite anecdote on a eu quelques fous rires avec mon diablotin (qui est plus grand que moi maintenant !).

Bonne lecture !

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

Au lit !

Mary Cartwright

Ill Grace Habib

Éditions Usborne, fév 2022, 10 p, 5,95 €

Mes lectures Usborne

Chronique jeunesse du mercredi

4e de couv :

Un livre aux images très contrastées en noir et blanc pour stimuler bébé et attirer son regard.

Mes impressions de lecture :

Je voulais découvrir cette collection pour tout-petits. En noir et blanc je n’en ai pas eu beaucoup avec mes enfants qui maintenant sont grands. C’est un livre parfait pour les petits invités.

C’est un livre cartonné au format carré (15×17) avec deux coins arrondis. Il y a un petit trou rond où l’enfant voit une détail de la page suivante et en passer son doigt.

Le texte est bref des onomatopées et « brille, brille » un « Au lit ». L’enfant va retrouver des éléments des berceuses et autres comptines : des étoiles et la lune associés à « brille, brille ». Cela m’a donné envie de fredonner « brille brille dans le ciel… » etc.

l’histoire en image représente le rituel du coucher, il fait nuit dehors, on prend son bain, on allume la veilleuse et on regarde le mobile avec des petites animaux (dont des moutons sui dorment), il y a évidemment les peluches…et on finit avec des animaux nocturnes. Une suite très cohérente sans texte qui occupera le petit enfant.

Il y a d’autres titres dans cette collection que je vous laisse découvrir.

Je remercie les éditions Usborne de leur confiance.

La philosophie pour les débutants

Jordan Akpojaro, Rachel Firth et Minna Lacey

Ill. Nick Radford

Trad. Caroline Slama

Éditions Usborne, 2021, 128 p., 13,95 €

Chronqie jeunesse du mercredi

4e de couv :

Crois-tu à tout ce qu’on te raconte ou préfères-tu penser par toi-même ? Cherches-tu les réponses à de grandes questions telles que : comment savoir si quelque chose est vrai, ou comment être bon et juste avec tout le monde ? Crois-tu que, peut-être, la vérité est ailleurs ? Si tu as un esprit curieux, alors ce livre est fait pour toi.

Mes impressions de lecture :

Avant d’aller plus loin je tiens à préciser que c’est un ouvrage pour la jeunesse, c’est un point de départ… Et comme je pars de loin cet ouvrage s’adresse aussi aux adultes qui n’ont que de vagues connaissances !

Cet ouvrage permet de découvrir de nombreux thèmes philosophiques et des façons d’aborder les problématiques de différentes façons.

J’ai choisi ce livre pour m’aider à trouver des mots pour discuter avec mon fils et les gens en général. J’ai bien essayé de lire des publications pour adultes mais je me suis vite laissée débordée. Ou alors c’était trop dirigé vers des scolaires, ici ce n’est pas le cas.

J’ai pris le temps de lire, petite à petit, seule ou avec mon fils. Je pense qu’il est retourné tout seul revoir certains sujets, en tout cas moi oui car il y a des raisonnements qui ne vont pas de soi pour moi. C’est le genre de livre qu’on garde à porté de la main et dans lequel on pioche des questionnements.

Le livre est bien structuré par thèmes et une vaste palette de questionnement permet de se questionner.

Les illustrations sont importantes car elles évitent de rendre le texte trop rébarbatif et parfois un dessin vaut mieux qu’un long discours. Les différentes couleurs et les différentes présentations délimitent les questions et les réponses. Des petits dialogues entre des personnages rendent le texte plus vivant.

Je vous souhaite une belle découverte.

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

Prends ton temps

Lara Bryan, Alice James et Eddie Reynolds

Ill. Freya Harrison

Trad. Claire Lefebvre

Éditions Usborne, fev 21, 78 p., 9,95 €

Mes Lectures Usborne

chronique jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Prends ton temps… et détends-toi.
Dans ce livre, il est question de prendre un peu de temps pour respirer, se concentrer et s’accorder un moment de calme, rien qu’à soi, en s’initiant au yoga, en coloriant des dessins apaisants ou en écrivant un poème.

Mes impressions de lecture :

Je vous ai parlé l’autre jour de la collection des cahiers d’activité « pour ne plus jamais t’ennuyer », celui-ci est du même format et même si les intensions sont différentes elles se rejoignent par la pratique régulière d’une activité manuelle et artistique.

Ce cahier d’activité vient compléter « Finis les soucis ! » paru il y a deux ans ou encore le « Petit guide pour être bien dans sa tête », tous ses ouvrages se complètent.

C’est drôle de voir écrit que faire du pain peux relaxer, c’est quelque chose que je fais régulièrement sans le savoir !

Nos séances de yoga ou relaxations sont surtout le moment où on se lâche par le rire ! Pas certaine que ce soit ce que ces « exercices » suggèrent » mais ça fait du bien.

Cet ouvrage parle de toutes sortes d’activités cela peut aller du coloriage à l’écriture de haïku ou autres poèmes. Il donne des pistes pour que chacun puisse explorer et trouver ce qui lui convient.

J’ai bien aimé écrire des histoires en découpant des mots ou des bouts de phrases dans les magazines ou journaux. Et tous les exercices qui permettent de s’exprimer avec des crayons.

Nous avons encore du chemin à parcourir mon testeur et moi.

Nous avons passé de bon moment ensemble. J’ai aussi profité du cahier seule. Prendre du temps pour soi voilà ce qu’on oublie parfois de faire.

C’est très étrange je suis plus attirée par les ouvrages pour les enfants pour me relaxer que ceux pour les adultes, c’est pour cela que je prend plaisir à tester les cahiers d’activités Usborne. Si au départ c’est pour mon fils ou pour qu’on fasse une activité ensemble, soit en préparant soit quand il part faire autre chose je me retrouve seule à « m’amuser ».

Est-ce que cela vous arrive aussi ?

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.