Embrouillaminis

Pierre Raufast

Éditions Aux Forges de Vulcain, 21 mai 2021, 351 p., 20 €

4e de couv. :

L’auteur de ce roman est né sous le signe de la Balance : il est incapable de choisir sa confiture au petit-déjeuner ni même le destin des héros de ses romans.
Est-ce que Lorenzo part au Mexique rejoindre une équipe d’effaroucheurs, disciples des dieux aztèques ? Ou alors, est-ce que Lorenzo reste dans la vallée de Chantebrie et devient cambrioleur par amour ?
José-Luis Borges parle d’une bibliothèque infinie dans laquelle se trouveraient toutes les histoires du monde. L’auteur de ce roman remercie l’écrivain argentin pour l’avoir invité dans ce lieu où l’indécision est heureuse.

Mes impressions de lectures :

Lorsque j’ai appris il y a quelques mois que Pierre Raufast entrait dans l’antre des Forges de Vulcain cela m’a semblé une évidence. Je ne parle pas des liens qu’il a avec d’autres membres du clan… Je parle de cette petite part de folie qui s’empare par moment des histoires publiées chez tous ces auteurs, ainsi que des thématiques que l’on retrouve dans le catalogue de cette maison d’édition. Sans parler du fait que j’étais fan de ce qu’il écrivait depuis son premier roman !

Dans l’œuvre de Pierre Raufast il y a des liens qui lient les histoires entre elles, un personnage qui fait une apparition, un lieu singulier la vallée de Chantebrie, ainsi que des thèmes comme la mémoire et effets et conséquences… On finit par avoir l’impression de faire partie des histoires et des lieux. Lorsqu’on lit les romans de Pierre Raufast on a vite une impression de déjà vu grâce aux clins d’œil. Cela fait partie du charme (magie) de ces histoires.

Si à première vue le texte semble « décomposé » il est maîtrisé et chaque pièce s’emboite. il a un esprit scientifique et mathématique très organisé. Donc n’ayez pas peur de vous perdre il a crée des passerelles pour les étourdis… Je vous en reparlerais plus tard.

Ce qui m’a attiré dans le concept de ce roman, c’est que le lecteur se fait son propre film lorsqu’il lit une histoire, et il se dit moi j’aurais choisi ce chemin là plutôt que celui-là. donc Pierre Raufast a exhaussé mon vœu et donc m’a offert d’autres voies possibles…

L’histoire débute et très vite il est donné trois choix au lecteur et un itinéraire à suivre pour développer une version de l’histoire. Est-ce que c’est trois choix reflètent votre caractère plus ou moins aventurier ? Quand à moi, j’ai été influencée par ma précédente lecture « le Cerbère Blanc » où un jeune coupe se retrouve à faire un choix de vie. Eh bien je n’ai pas été déçu du voyage ! C’était un leurre !!! L’auteur est le seul maître à bord et il manipule le lecteur, pour ma grande joie je précise. Donc première expérience et je me dis « je déteste le chapitre 54 » hihihi !

Bon on reprend l’aventure quelques choix avant et là de nouveau on a affaire à l’humour grinçant de notre auteur facétieux… « Lecteur si tu lis ce chapitre c’est que tu t’es trompé » (je cite de mémoire…

Je termine par l’aventure mexicaine, celle choisie par François Busnel dans la grande librairie. L’exotisme, l’ailleurs…

Ce n’est pas un roman qui laisse indifférent, il fait réagir le lecteur, en tout cas moi j’ai fait des commentaires à haute voix plus d’une fois. C’est un roman très travaillé, rien n’est laissé au hasard.

Si en temps normal le lecteur à parfois l’impression d’avoir lu un roman différent de son voisin en ayant le même texte, vous vous doutez bien qu’avec ce roman c’est plus que sûr, d’autant plus si vous ne lisez qu’une des variantes.

Ce que j’aime dans les romans de Pierre Raufast c’est le côté « réalisme merveilleux » et cette impression de destinée, ce qui arrive forme partie d’un tout, fait partie d’un tout.

En conclusion je vous direz :  » lisez pour le plaisir, laissez vous emporter par le jeu entre l’auteur et le lecteur et ne vous prenez pas au sérieux ».

J’ai grand plaisir à retrouver des références aux autres romans de Pierre Raufast mais aussi à ceux d’autres auteurs des Forges…

Bon il me reste un roman de Pierre Raufast dans ma wish list…

Je vous laisse découvrir ce roman singulier.

Sur ce blog :

La fractale des raviolis

La variante chilienne

La baleine Théabaïde

Le cerbère blanc