Ethan et Orion

Sylvie Allouche

Editions Syros, coll. « OZ », 139 p., 9,95 €

A partir de 8 ans

Mes lectures Syros

En librairie le 25 juin

ethan

4e de couv. :

La merveilleuse rencontre entre un enfant et un cheval, tous deux seuls au monde, qui se parlent et se comprennent.

Ethan s’est enfui de l’orphelinat. À bout de forces, il s’endort dans un bois. Il se réveille enveloppé d’une douce chaleur. C’est Orion, un cheval blanc qui le réchauffe et lui dit : « N’aie pas peur ! » Quoi ? Un cheval qui parle ? « Je ne parle pas mais tu me comprends, c’est un don très rare ! »

Ma chronique :

C’est avec ce titre que je découvre « OZ » cette nouvelle collection Syros. J’ai enchaîné avec « Mystères à Minuit » de Camille Brissot (prochaine chronique). Que les deux autrices ne soient pas jalouses !

Mais qu’est-ce que la collection OZ ? « des histoires où (presque) tout est possible ».

On a donc des jeunes ados (12 ans) et quelques adultes qui ont des vies comme les nôtres mais sur leur chemin ils vont découvrir une petite touche de fantastique.

Dans « Ethan et Orion » une rencontre fortuite (vraiment ?!!) va mettre sur la route d’un orphelin en cavale avec un cheval lui aussi poursuivit.

Une amitié va naître entre eux et toutes les péripéties qui vont jalonner leur parcours vont permettre que cet amour de s’épanouir très vite. Leur temps est compté.

Il y a des rencontres brèves qui peuvent bouleverser votre vie d’une manière foudroyante. Certaines personnes traversent notre vie comme une étoile filante. J’ai trouvé cette histoire très touchante, ne serais-ce que l’histoire d’Ethan avant la cascade d’émotion.

Une amitié en entrainant une autre, il semblerait que la rencontre d’une seule bonne « personne » peut vous en faire rencontrer d’autres !

Cette histoire plaira autant à ceux et celles qui ont une attirance pour les chevaux et la nature et ceux qui aiment les romans sur l’amitié. Les pré-ados ! Il est relativement court et facile à lire.

C’est un roman d’aventures où l’on galopera en tenant la crinière d’Orion, où l’on craindra de mourir en se noyant ou en combattant les méchants… La couverture reflète bien cette partie là.

J’ai adoré les illustrations du titre de chapitre « ciel étoilé » et « le cheval » qui clos le chapitre, très en adéquation avec le fond de l’histoire.

Je vous laisse partir avec Sylvie Allouche dans cette histoire avec sa touche de fantastique qui rend l’histoire encore plus extraordinaire.

Le livre ce termine par une interview de Sylvie Allouche et la présentation des trois autres titres publiés le même jour.

Vous ne regarderez plus les étoiles de la même façon !

Je remercie les Editions Syros de leur confiance.

syros

Article précédemment publié sur canalblog