Enquête à Bordeaux : L’inconnu du jardin public

Jeanne Faivre d’Arcier

Éditions Syros, coll. Souris noire, avril 2022, 199 p., 6,95 €

Mes lectures Syros

Chronique jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Au Jardin public, Léo et Jasmine font la connaissance de Claudius, un vieux monsieur qui ne se sépare jamais de son magnifique caniche royal et qui semble avoir peur de son ombre.
Quand les deux amis découvrent la chienne seule, errant sur les quais de la Garonne, ils comprennent qu’il est arrivé quelque chose de grave à Claudius ! Y a-t-il un lien entre sa disparition et le comportement suspect des hommes qui rôdent autour du Jardin ? Pour le savoir, Léo et Jasmine vont prendre de très gros risques…

Mes impressions de lecture :

Lorsque j’ai ouvert l’enveloppe il y a quelques jours, je me suis mises en mode j’ai 10-11 ans. Quel plaisir d’apprendre que Jeanne Faivre d’Arcier débutait une nouvelle série dans la collection « souris noire ». Hâte de découvrir les prochaines aventures de Léo, Jasmine, Mathias et Sarah.

Nous avons une intrigue policière jeunesse complète. Nous sommes clairement dans de la fiction. Nous allons assister aux rencontres de ces quatre adolescents, au niveau âge cela va de 9 à 16 ans, deux filles et deux garçons, de différents groupes sociaux. Les lecteurs pourront s’identifier à l’un des univers familiaux ou à son âge.

Léo et Jasmine semblent être les personnages principaux et Mathias et Sarah viennent soit les seconder soit relancer l’enquête.

On est dans un milieu urbain puisqu’on est dans le vieux Bordeaux. Si vous connaissez le coin vous allez vraiment vous y croire. Sinon il y a les explications nécessaires pour se repérer soit physiquement soit des infos plus « sociales » avec les spécificités économiques selon le quartier. Ce sont détails qui rendent crédibles les événements. Ça m’a rappelé mes vacances à Bordeaux où j’ai pas mal arpenté ce coin là !

On va donc avoir des familles très différentes, elles sont à peine esquissées, juste des points de repères. Cela laisse toute latitude pour les prochaines aventures. Nous sommes dans un tome découvertes des lieux et des personnages.

L’enquête débute avec justement la question sociale, cela va du pauvre qui vole pour manger au riche qui juge, en passant par les escrocs. On a le thème de la loi et de la justice, la solidarité et l’entraide, face à la violence et la cupidité. Violence notamment sur animaux, sujet qui touche les jeunes lecteurs surtout ceux attachés à leurs animaux domestiques. On a aussi l’aspect écologique qui évoqué.

Il va bien sûr y avoir du mystère, des rebondissements, du suspens et du danger. Les personnages vont vite se rendre compte que ce qu’ils vivent ce n’est pas comme dans la fiction. Le lecteur va avoir quelques frissons. Émotions garanties.

Dans les émotions on a aussi le fait que nos héros sont des ados avec leurs premiers émois… Vont-il passer de l’amitié à l’amour ? 

Je remercie les Éditions Syros de leur confiance.

Vivement la prochaine aventure !

Bonne lecture.

Qui en parle ?

Jangelis (bientôt)

Voir sur ce blog :

Mon livre de faits étonnants sur les animaux

James Maclaine

ill. Carolina Búzio

trad. Nathalie Chaput

Éditions Usborne, 24 fév 2022, 64 p., 9,95 €

Mes lectures Usborne

Mes chroniques jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Parcours cet ouvrage et tu découvriras bien des merveilles surprenantes du monde animal.

Mes impressions de lecture :

Nous sommes très friands de ce genre de petites infos sympathiques.

Cet ouvrage qui s’adresse plutôt pour les 6 ans (ou moi !) est donc très visuel. Les infos passent beaucoup par les illustrations.

J’adore les titres su style « l’animal dont le petit est plus grand que l’adulte », vous vous dites que vous avez mal lu, on vous montre d’ailleurs des parents beaucoup plus grands que leur petits (ce qui est plus courant) et puis il y a un bébé énorme… vous en connaissiez ? moi non.

Il y a des infos pour faire le malin… « tu savais que… »

L’importance de la mise en page. Tous les fonds sont colorés avec des contrastes et parfois des bulles comme si le petit personnage qui nous explique tout ça parlait directement au lecteur. Personnages aux formes arrondies. s’il y a plusieurs informations sur une page il y a des démarcations avec différentes couleurs. Les informations « encadrées » sont parfois sous forme de panneaux, de cercles ou autres pour bien attirer l’œil.

Un glossaire et un index viennent compléter l’ouvrage. Avec l’index on peut revenir facilement à l’animal qui nous intéresse. C’est une autre façon d’entrer dans le texte.

Vous pouvez avoir un petit aperçu du livre : ICI .

Pour la petite anecdote on a eu quelques fous rires avec mon diablotin (qui est plus grand que moi maintenant !).

Bonne lecture !

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

Histoires Illustrées de la Chine

Collectif

Trad Nathalie Chaput

Ill. Li Weiding

Éditions Usborne, 12 sept 2019, 192 p., 15 €

9781474969482

Mes Lectures Usborne

Challenge 1 % rentrée littéraire 2019

4e de couv. :

Des princesses enchanteresses, de dangereux dragons, des singes malicieux et bien plus… à découvrir dans cette remarquable collection d’histoires traditionnelles de la Chine, tout particulièrement choisies et adaptées aux lecteurs de notre temps.

Ma chronique :

Juste pour la petite histoire de lectrice. J’ai reçu le jour de la rentrée de mon garçon. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas fait une lecture à deux voix. En voyant qu’il s’agissait d’un livre de contes Usborne il s’est prêté au jeux d’autant qu’il y a des dialogues. Je crois que cette maison d’édition aura laissé une empreinte chez mon petit lecteur.

Nous avons eu le plaisir de retrouver l’objet livre avec les mêmes caractéristiques que le reste de la collection. Le format 16×20, la couverture épaisse et « moelleuse » avec le titre légèrement en relief, des pages épaisses et blanches , une police de caractère assez grande. On lit le soir alors tout cela fait partie des petits plaisirs.

Les illustrations sont magnifiques, elles sont de Li Weiding, trois pages sont consacrées à leur auteur. J’ai appris qu’il en 2018. Les illustrations de taille différentes ponctuent régulièrement le texte. Dans la page précédent le début du texte, illustration est en pleine page accompagnée d’une petite explication introductive du conte. Ce petit plus est intéressant car il donne aux lecteurs qui n’ont pas de référence culturelle chinoise des informations sur les origines, la leçon ou la place actuelle. Les visages des humains et des animaux sont très expressifs.

Une brève introduction nommée « les histoires » nous parle des histoires, des choix faits pour cette édition.

Les histoires courtes permettent au lecteur peu aguerri de la lire d’un coup. Il a ainsi les tenants et les aboutissants de l’histoire et il a la satisfaction de l’avoir lu en entier. il y a cependant une exception avec « le roi singe ». Il s’agit d’adaptation jeunesse, il y a donc des raccourcis, je pense notamment à « le roi singe » qui ici fait moins de 30 pages.

Nous découvrons 13 contes mettant en scène des animaux qui font parfois écho à des contes traditionnels occidentaux.Cela rejoint certaines de mes réflexions sur le contes et les mythes du monde entier.

Nous avons parfois bien rit notamment avec la renarde qui joue un tour au tigre. Car ces histoires mettent souvent en avant certains défaut humains comme la vanité, la cupidité, la crédulité, la stupidité…

Sommaire :

La renarde et le tigre

La perle qui brillait dans la nuit

La grenouille dans le puits

Le rêve du papillon

La grand-tante tigre

Le peintre et les dragons

Les plumes du phénix

Il n’y a pas d’argent ici

Le mariage de la souris

Le vieillard qui déplaça une montagne

Les pantoufles d’or

Le roi singe

Le monstre du nouvel an.

Nous avons complété notre collection d’un titre supplémentaire. Nous avons fait de belles découvertes et passé de belles soirées ensemble.

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

RL19

Article précédemment publié sur Canalblog

Mon livre des questions-réponses Les animaux

Katie Daynes

Trad. Jean-Noël Chatain

Ill. Marie-Eve Tremblay

Éditions Usborne, 2015,

ISBN 9781409577935

Mes lectures Éditions Usborne

4 e de couv.

Ce livre attrayant répond à toutes sortes de questions que tu te poses sur les animaux. Soulève les rabats et tu découvriras une multitude d’informations passionnantes.

Ma chronique :

Ah les animaux, voilà un thème porteur qui intéresse la plupart des enfants… qui commence avec des pourquoi et des qui c’est le plus grand, le plus fort etc.

Voici donc un livre qui éveille la curiosité et qui peut encourager le lecteur débutant à lire.

Une question générale (Comment, combien ? Pourquoi ? Oui ou non ? Quoi ? Lequel ? Qui ?) par double page qui donne lieux à plusieurs questions plus précises par animaux. Des petites annotations entourent les animaux. Pour avoir la réponse à la question l’enfant doit soulever des  rabats (simple ou double). Symboliquement c’est une sorte de fenêtre sur la connaissance !

Le livre se termine avec cinq questions qui permettront de voir si l’enfant a retenu quelque chose… sinon c’est l’occasion de refaire une marche arrière et essayer de trouver la réponse dans le livre.

Les questions sont celles qu’un enfant peut se poser et les réponses sont adaptées à l’enfant, il s’agit de quelques phrases.

 *****

Prenons par exemple page 9 « Quoi ? »

«  Rhinocéros signifie « corne sur le nez » »…. Il s’agit du petit bonus.

« A quoi servent les cornes ? »

« A repousser les prédateurs et à défendre ses petits. Il s’en sert pour creuser la terre en quête d’eau ou de nourriture.

Sauve-toi avant qu’il nous charge ! (disent les lionnes)

Les rhinocéros dont les cornes sont plus longues sont respectés par les autres. »

quoi question
quoi-réponse

Je remercie les Editions Usborne qui encouragent mon petit lecteur questionneur.

Bonne lecture grands et petits !

Article précédemment publié sur Canalblog