Les Grosses bêtises. T2 La magie pour de vrai

Agnès Debacker

Éditions Syros, Collection OZ, mai 2022, 179 p., 9,95 €

Mes lectures Syros

Chronique jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Ils sont six, experts en bêtises, et prêts à tout pour s’entraider ! Amitié, aventure et magie à volonté !
 

Lina, Sam, Chloé, Yasmin et Pablo ont deux gros problèmes : 1- Une sorcière sévit dans les parages. 2- Cette sorcière, c’est… la mère de leur copain Anton, qui ignore la terrible vérité ! En enquêtant discrètement sur elle,  Pablo va faire une énorme bêtise…

Mes impressions de lecture :

Je vous avais parlé du premier tome « La limace volante » qui m’avait bien fait rire. Nous voilà juste après pour de nouvelles mésaventures. Je vous conseille donc de lire les tomes dans l’ordre, car il y a des choses qui sont dévoilées qui sont en rapport avec la première aventure dès la quatrième de couverture.

J’ai donc eu plaisir à retrouver cette bande de gamins de primaire  qui ne sont pas tout lisse.

Dans le premier tome ils avaient découvert des choses (du moins certains) et  lorsqu’un phénomène étrange se produit, le regard se tourne tout de suite dans une certaine direction. On va donc les voir essayer de garder un membre de l’équipe dans l’ignorance alors que lui aussi cherche à trouver la fameuse sorcière. Cela donne lieu à des situations rocambolesques… Toutes vérités ne sont pas bonnes à dire !

Puis, l’un d’entre eux va faire une « grosse bêtise » et se retrouvé dans en fâcheuse posture. Et les voilà partis à essayer de sortir leur ami du pétrin et pour cela il faut affronter la sorcière !

On ressent l’importance de l’amitié qui soude ce groupe. Ils sont prêts à tout pour ne pas faire souffrir l’un de leurs amis et pour en sauver un autre. Ils sont même prêts à manger des cookies aux algues…

L’humour est très présent dans ce roman.

J’aime beaucoup la couverture du roman qui reflète bien les différents sentiments des personnages.

Une nouvelle fois un roman de la collection Oz m’a fait passer un bon moment dans un univers pour les 8-10 ans..

Je remercie les Éditions Syros de leur confiance.

Qui en parle ?

Janine

Voir sur ce blog

Les grosses bêtises. T1 La limace volante

Agnès Debacker
 Ill. Mathieu Demore
Éditions Syros, 3 fév. 2022, 166 p., 9,95 €

Mes lectures Syros
Collection OZ

Chronique Jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Ils sont six, experts en bêtises…

Quand Anton tente de faire voler une limace en classe, c’est clairement la bêtise de trop ! Avec ses copains, il ne sait pas que cette petite erreur va les mener très, très loin… sur les traces d’un mystérieux magicien caché dans une ville au nom imprononçable !

Mes impressions de lecture :

Décidément la collection d’Oz des Éditions Syros me correspond (8 ans et +), j’ai passé encore un bon moment avec ces enfants avec leurs bêtises, leur croyances et leur bonne volonté. Je découvre cette nouvelle autrice.

C’est un roman très positif où il n’est pas question de faire la morale. Les bêtises sont de leur âge et leur envie de bien faire aussi. L’amitié est la base de tout. Ensemble on peut tout résoudre et il n’est pas question de laisser tomber les copains. Les enfants vont adorer.

Dans un premier temps, la narratrice, Lina, nous décrit sa bande de garnements de primaires. Ils sont gentils malgré leurs petits défauts… Il y a bien sûre la vilaine fille « Ombelline »… mais même elle va devoir  participer pour résoudre le problème !

Il y a de l’humour et des situations auxquelles les enfants peuvent s’identifier. Et il y a le fameux pas de côté de cette collection «  des histoires ou (presque) tout est possible ». La résolution du problème fait appel à une touche de croyance et de magie. Là aussi on rit.

J’ai bien aimé cette thématique de la « poisse » qui peut donner lieu à une discussion sur les superstitions.

Une autre piste de réflexion : « toute vérité est-elle bonne à dire ? » vous verrez ce qu’ils en pense à la fin du roman.

C’est le premier épisode de cette nouvelle série et j’ai déjà hâte de connaître la prochaine bêtise. Dans l’interview de l’autrice à la fin du volume elle nous dévoile qui en sera l’origine !

Je remercie les Éditions Syros de leur confiance.