Les énigmes d’Hypatie : Mais où est passé le blob ?

Claudine Aubrun

Couv. Marion Duclos

Éditions Syros, Coll. Polar Mini Syros, 25 août 2022, 48 p., 3,65 €

Mes lectures Syros

Chronique jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Une héroïne passionnée par les sciences. Des énigmes à résoudre. Et une bonne dose d’humour ! 

Hypatie a invité son amie Alice pour une soirée pyjama ! Elle a hâte de lui présenter Jean-Didier, le blob qui habite chez elle. Le blob, c’est un être incroyable à une seule cellule, qui ressemble un peu à une éponge et qui est très intelligent. Mais à la maison, catastrophe ! Le blob a disparu.

Mes impressions de lecture :

J’ai eu la chance de recevoir les deux premiers romans de la série « Qui complote au pied du volcan ? » et je les ai dévoré l’un après l’autre. Celui-ci je l’ai lu après l’autre, mais c’est sans importance, les deux font référence à l’autre.  Je ne sais pas quand sortirons d’autres aventures.

Dans cette aventure elle sera avec sa mère une scientifique qui travaille dans un laboratoire de Toulouse.

On va découvrir son amie Alice qui est différente d’elle mais tout aussi dynamique. Elles sont complémentaires. Elles vivent dans deux familles bien différentes. J’ai souris en voyant l’air effaré de la maman d’Alice quand elle a laissé sa fille chez sa copine. Dans cet épisode l’amitié joue un rôle.

L’humour fait partie de cette série, mais on a aussi quelques montées d’adrénaline.

Cette jolie métisse n’a peur de rien. Elle est très observatrice. Même si elle réfléchit  et élabore des hypothèses elle a une tendance à passer à l’action. Si on a l’impression qu’elle est livrée à elle-même avec ses parents très occupés on va se rendre compte que non.

« Le blob » est un sujet très en vogue, cela fait des mois que mon fils m’en parle. Je pense que le fait que Thomas Pesquet en a emporté un dans la station a dû jouer un rôle dans cet attrait. L’autrice nous donne quelques informations supplémentaires à la fin du volume pour ne pas alourdir le texte.

Je remercie les Éditions Syros de leur confiance.

Qui en parle ?

Jangelis

Voir aussi les autres titres de Claudine Aubrun sur ce blog

Les énigmes d’Hypatie : Qui complote au pied du volcan ?

Claudine Aubrun

Couv Marion Duclos

Éditions Syros, Coll. Polar Mini Syros, 25 août 2022, 48 p., 3,65 €

Mes lectures Syros

Rentrée littéraire 22

Chronique jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Une héroïne passionnée par les sciences. Des énigmes à résoudre. Et une bonne dose d’humour ! 

Hypatie rejoint son papa en Sicile. Il est volcanologue et se réjouit de l’emmener voir l’Etna, ce célèbre volcan ! Mais sa bonne humeur disparaît en découvrant que quelqu’un a saboté l’article qu’il vient d’écrire pour son travail. Heureusement, Hypatie a une idée pour trouver le coupable !

Mes impressions de lecture :

Cette série débute par deux romans qui sortent le même jour l’autre c’est « Mais où est passé le blog ». J’ai lu les deux sans savoir par lequel commencer car les deux font référence à l’autre. J’ai commencé par celui du volcan, histoire de voyager.

Dans cette série à lire à partir de 8 ans, c’est la science qui est mise en avant. Les volcans est un sujet qui intéresse les enfants de cet âge. De plus c’est un sujet d’actualité. C’est intéressant d’en entendre parler par une gamine qui est sur le terrain. Cela donne une touche plus concrète.

On découvre cette gamine avec des parents scientifiques qui travaillent dans des domaines et des lieux différents. Ici elle va retrouver son père qui travaille sur l’Etna en Sicile. On va se retrouver au cœur du volcan où presque. J’adore le prénom de cette petite, ça ne doit pas être facile à porter à cet âge là.

J’ai bien aimé comment elle a préparé son sujet. Elle savait que son père allait lui poser des questions sur les volcans. C’était très drôle ce jeu entre père et fille.

Mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un polar, il va donc y avoir un mystère à découvrir.

Hypatie a hérité l’esprit scientifique de ses parents qu’elle met au service de la résolution d’énigmes. Elle n’hésite pas à foncer quand elle a une idée en tête. Elle est aime la justice et ne peut laisser son père dans la situation où il est. On va avoir quelques palpitations plusieurs fois au cours de ce séjour.

Elle est très attachante.  La couverture réalisée par Marion Duclos nous donne une idée de la gamine dynamique qu’est Hypatie. Elle prend l’avion seule, pour retrouver son père. C’est un personnage qui doit faire rêver certains jeunes lecteurs.

Après Nino et ses enquêtes autour de l’art je suis ravie de découvrir cette nouvelle série.

À la fin du volume l’autrice donne quelques explications complémentaires  au sujet des volcans.

Je remercie les Éditions Syros de leur confiance.

Qui en parle ?

Jangelis

Voir aussi sur ce blog autres avis de lecture des romans de Claudine Aubrun

Halloween, mes autocollants brillants

Kristie Pickersgill

Illustrations : Kyle Beckett

Traduction : Veronique Duran

Éditions Usborne, 29 sept 2022, 32p., 6,95 €

Mes lectures Usborne

Chronique jeunesse du mercredi

4e de couv. :

Fais la connaissance de fantômes terrifiants, de squelettes cliquetants et bien plus encore à l’occasion d’une fête d’Halloween très pailletés. Sers-toi des 250 autocollants pour animer les scènes lugubres de ce livre.

Mes impressions de lecture :

Tout d’abord j’ai été surprise par le format ( 24×17) celui d’un grand cahier donc facilement transportable.

Petits et grands vont s’en donner à cœur joie avec les 250 autocollants brillants.

Les scènes se déroulent en double page ce qui donne une vision panoramique sur 34 cm.

Sommaire

Citrouilles cauchemardesques
crypte caverneuse
Forêt funèbre
Ruines répugnantes
Manoir Monstrueux
Sorcières sinistres
Insectes ignobles
La saison hantée (page simple)

Suivent oui feuilles détachables grâce à des pointillés prédécoupés où l’on retrouve les d’autocollants avec le numéro des pages aux quels ils sont destinés. Au bout d’un moment ces images vont choisir leurs pages !

Je vous ai donné les titres des différentes scènes pour vous donner une idée des décors que vous allez trouver. Dans chaque lieu des petites consignes viennent canaliser les jeunes lecteurs. Il y a des enfants/adultes qui n’en feront qu’à leur tête (moi par exemple) et il y a ceux qui voudront ou auront besoin de ses indications. C’est un espace ludique donc chacun fera en fonction de l’enfant qu’il accompagnera. Chaque enfant sera attiré par un ou des décors en fonction de ses affinités.

Toutes les scènes de nuits avec des nuances bleutées, violacées, verdâtres et beigeâtres, ambiances assurées. La couverture en ai une parfaite illustrations. Comme vous le voyez les autocollants on des fonds qui rappellent ceux des scènes auxquels ils correspondent.

Petit hic pour les enfants/adultes pointilleux on masque parfois des objets et le fond n’est pas toujours raccord. Je rappelle on est dans le ludique et interactif.

Sur les photos ci-dessous on ne voit pas le côté brillant que donne les couleurs argentées

Les feuilles « plastifiées », oui c’est plus que du papier glacé, permettent de décoller les autocollants pour les replacer, ce n’est pas à l’infini les autocollants perdent de leur aspect adhésifs et se recourbent. Cela reste très pratique lorsqu’on veut les repositionner.

Avant
Après

En parlant d’inter actif ce genre de livre permet aussi de partir dans des jeux narratifs raconter une histoire soit oralement soit à l’écrit, faire travailler son imaginaire et son vocabulaire. Partir dans le grand n’importe quoi est très plaisant. D’autant que pour certains enfants ces scènes sont effrayantes et dégoutantes donc il faut les faire parler. Pour d’autres qui sont dans ce délire de créatures monstrueuses il faut en profiter. J’adore tourner en dérision c’est situations beurk beurk beurk… il faut surjouer.

Chut, il ne faut pas le dire j’ai pioché un autocollant par page pour le mettre dans mon bullet journal… et autres supports.

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.