Les chroniques de Fogas T.2 Le retour du parisien

Julia Chapman

Éditions robert Laffont, 2022, 342 p., 17 €

Mes Lectures Robert Laffont

4e de couv. :

Depuis le départ de son mari Jacques, Josette s’occupe seule de l’épicerie de Fogas. Et si les habitants de cette petite commune pyrénéenne ont des réclamations à faire sur la fraîcheur de ses baguettes, eh bien qu’ils osent ! Josette tient à son commerce comme à la prunelle de ses yeux.
Mais l’arrivée de Fabian, son neveu parisien, va la bouleverser. Propriétaire de la moitié de l’épicerie, le jeune homme a fui la capitale et son travail dans la finance. Plein d’idées et de bonne volonté, il veut tout moderniser. Mal lui en prend !
Un Parisien qui vient tout chambouler à Fogas ? Impensable…

Mes impressions de lecture :

Cette série se déroule dans l’Ariège où l’autrice anglaise a vécu quelques temps, c’est important de le dire car on s’y croirait, ça sent le « vécu » sur certains points.

J’avais adoré le premier tome qui se terminait pour le nouvel an… on reprend l’histoire dès février, les blessures ne sont pas encore cicatrisées…

C’est le deuxième tome. Ce deuxième volet est complet mais il y a des liens que l’on ressent mieux si on a lu dans l’ordre… et puis je pense qu’il y aura d’autres tomes de prévus. Pour ceux qui commenceront par cette histoire il auront les indications nécessaires pour comprendre ce qui s’est déroulé avant.

Dans ce deuxième volet le focus se fait sur le bar épicerie où vit Josette et le fantôme de son défunt mari. Dans l’histoire il n’y a que deux personnes qui peuvent le voir. Et la deuxième personne à être mise en avant c’est Sandrine. Partie plus dramatique…

Ce roman mêle le mystère, l’humour et la tendresse, ce qui rend les personnages très attachants. On passe par plusieurs phases. Pour certains on passe de : « je ne ne l’aime pas il est antipathique, agaçant » à : «je l’aime beaucoup » lorsque sa vraie personnalité se révèle. Il ne faut pas se fier aux apparences. Ils évoluent…

J’ai beaucoup rit des multiples accidents de parcours qui jalonnent le parcours de certains. Cela débute quand même avec une baguette de pain comme de défense ! Baguette de pain rassie et rien que cet élément est une histoire en soi…

On est dans le même lieu  que précédemment avec les mêmes personnages, on retrouve donc la thématique de la paternité et des secrets de famille. Les mères vont-elles parler ? Et les pères dans tout cela ?

J’ai beaucoup aimé comment les différents fils des différentes intrigues vont s’entremêler. On se révolte contre certaines injustices qui semblent toucher certaines personnes. Certains non-dits vont être révélés. Ne vous y trompé pas, il y a des sujets très sérieux au milieu de ce qui semble être un roman léger…

Je n’en dirais pas plus pour laisser le mystère planer… Je dirais juste que les courses poursuites sont d’un niveau exceptionnel puisqu’il est question d’un vélo, d’un taureau et de voitures basiques avec des pilotes hors catégorie… Ahahah !

Je remercie les Éditions Robert Laffont de leur confiance.

3 réflexions au sujet de « Les chroniques de Fogas T.2 Le retour du parisien »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s