Le club des chasseurs de fantômes. Tome 1 le navire des disparus

Paul Beorn

Éditions Rageot, 2019, 155 p., 9,90 €

Chronique jeunesse du mercredi

4e de couv. ;:

En vacances à La  Rochelle, Sacha a la garde de sa petite sœur Louisa. Quand celle-ci disparaît, il part à sa recherche avec son cousin Nicolas. Ils font la rencontre de Camille qui affirme que Louisa a été enlevée par des fantômes  ! Bientôt, Sacha découvre qu’il possède le pouvoir de voir ces fantômes et de basculer à leur époque. Il entraîne Nicolas et Camille dans une course-poursuite à travers la ville et son histoire…

Mes impressions de lecture :

J’ai découvert cette série lors du festival de polar et de l’aventure au Barcarès. Je connaissais la littérature adulte de cet auteur, que j’aime beaucoup, et je voulais découvrir la littérature jeunesse et ce mystère m’intriguait. D’habitude c’est plutôt le contraire.

Nous voilà partis sur un roman fantastique, dans tous les sens du terme. L’intrigue est bien menée. J’ai beaucoup aimé les deux fils qui vont se rejoindre, la mamie et la petite sœur. La vie et la mort et l’entre-deux. On aborde le thème de l’adieu et du deuil.

Nous avons le monde des parents trop pris par leurs préoccupations et celui des enfants livrés à eux même le temps d’un après-midi/ soirée. Nous avons une ville La Rochelle. Lorsque je lisais le roman je me disais que ce devait être chouette de lire ce roman lors de vacances à La Rochelle, car il y est beaucoup questions de l’histoire de la ville et des monuments emblématiques. S’il n’y est pas il devrait être conseillé au point info tourisme !

J’ai beaucoup aimé cette introduction de l’histoire locale intégrée à l’énigme. On apprend des choses autrement que dans les livres d’histoire.

Les personnages, d’emblème j’ai aimé Sasha et Louise. Nicolas n’apparaît pas sous sont meilleur jour au début de l’histoire, mais il va avoir un rôle important à jouer et il m’a agréablement surprise. Quand à Camille c’est une bombe dégoupillée prête à exploser, heureusement Sasha va savoir tempérer ses humeurs. Nous avons donc des personnalités bien différentes qui former un cocktail bien sympathique et ingénieux. Le roman n’est pas très long mais Paul Béorn a su faire évoluer ses personnages et tisser des liens forts entre eux alors qu’ils ne se connaissaient pas ou pour certains si peu.

Ce qui devait être une journée détente de voyage va se transformer en cauchemar et entraîner le lecteur dans mésaventures périlleuses et palpitantes. Vont-ils s’en sortir indemnes ?  Heureusement il y a aussi de l’humour pour ménager des plages de détente dans cette folle journée aux multiples rebondissements.

Vous l’aurez compris, je râle de ne pas avoir acheté la deuxième intrigue « Le Club des chasseurs de fantômes. T 2. Le mystère de la Statuette ».

Je vous souhaite un excellent voyage littéraire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s