Violette et Napoléon

Gabrielle Dubois

Independently published, 2020, 156 p., 15,72 €

Existe en numérique chez Amazon

violette et Napoléon

Violette, sage et coquette grisette du faubourg, trotte gentiment de chez elle à Toulouse par le Pont Neuf. En 1808, la visite de Napoléon aux Toulousains va être le premier événement qui va changer le cours des jeunes existences de Violette, qui apprendra à lire, et Batiste et Célestin, dont les rêves dits plus masculins et plus grandioses vont cacher des réalités empreintes de désillusions et de violence. En 1814, l’armée de Napoléon se prépare à livrer sa dernière bataille à Toulouse. En face d’elle, toutes les armées d’une Europe coalisée contre la France. La vie de Violette, seize ans, âge des premières amours, en sera bouleversée.

Mes impressions de lecture  :

C’est le premier roman de Gabrielle Dubois que je lis et ce ne sera pas le dernier…

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de roman historique. Depuis j’ai enchainé avec d’autres… à croire que l’on fonctionne par phases. Il se trouve qu’il y a peu on m’a signalé que les anglais étaient venus jusque dans le Minervois, étais-ce un signe pour que je lise ce roman ?

« Violette et Napoléon » traite de sujets que je ne connaissais pas : la venue de Napoléon à Toulouse et  quelques années après la Bataille de Toulouse avec Wellington.  C’est un roman très documenté ce qui accroit l’intérêt du roman. Gabrielle Dubois cite des textes officiels, il y a des extraits de lettres etc. Cela a cassé un peu le rythme de la narration au début du roman. J’ai préféré une fois qu’il n’y a plus eu autant de références et que la narration c’est faite plus fluide. Trop de détails à mon goût et pourtant c’est ce qui permet de bien se mettre dans l’ambiance et dans l’époque. Les repérages « géographiques » sont pertinents si on ne connait pas la ville de Toulouse, cela permet de bien se repérer. La bibliographie et les notes de l’autrice nous donnent toutes les références.

Il y a trois phases dans la narration. Célestin et Violette petits, Célestin qui part et Violette qui grandit en attendant Célestin et la troisième phase… J’ai vraiment apprécié l’histoire à partir du moment où on voit le monde féminin. Les codes vestimentaires, les mœurs, et les classes sociales.

Ce roman est un roman de formation d’abord en ce qui concerne Célestin. Le destin des hommes de sa classe sociales et en parallèle celui des anciens aristocrates de l’autre côté du pont. Puis c’est le roman de formation de Violette.

Les deux trajectoires vont se séparer au moment du passage de Napoléon. Célestin va vers son destin. Sa seule façon d’espérer sortir de sa classe sociale c’est de partir faire la guerre. Y parviendra t-il ?

Violette dont les origines sont inconnues ne sais pas vraiment à quelle classe sociale elle appartient. Coraly va lui donner les moyens de s’élever. Y parviendra-t-elle ? Et à quel prix ?

On a ensuite Coraly la veuve, femme courage, brodeuse de son état qui côtoie deux mondes. Elle a un statut social de par son métier. Elle va extraire Violette d’une mort certaine. Autant j’ai eu un peu de mal avec son prénom de Coraly autant j’ai trouvé le prénom qui a du sens d’autant plus que Toulouse à pour emblème la violette mais ça c’est une autre histoire…

Babilou, la vieille voisine a un passé. Elle a osé sortir de sa condition. Elle est revenue … Elle permettra à Violette d’avoir une autre vision de la vie.

Mme de Doreloze, va influencer l’éducation de Violette.

Les hommes vont aussi jouer un rôle dans l’avenir de cette petite grisette…

Dans ce roman il est beaucoup question d’ascension et de chute.

J’ai beaucoup aimé les dessins qui accompagnent le texte, ils donnent un petit plus à la lecture.

Je remercie Gabrielle Dubois de m’avoir permis de découvrir ce roman. Posté par : ramettes à

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s