Flic de papier

Guy Rechenmann

Éditions du Cairn, 2018, 241 p., 10 €

Enquête 1

flic de papier

4 e de couv :

Un homme disparaît au Cap‐Ferret.
La disparition, c’est une blessure jamais refermée et c’est l’histoire d’Anselme Viloc.
Bizarrement dans cette affaire il n’y a pas le moindre embryon de piste. De plus, ici les gens parlent peu aux étrangers, encore moins aux flics ! Par chance il a noué des liens avec Éric le jeune pilote de la navette et David, le patron de l’Escale. Eux, ils connaissent du monde !
Ce roman vous entraîne dans un univers aux énigmes imbriquées, rythmées par les humeurs d’un bassin d’Arcachon imprévisible et la réapparition d’un amour perdu….

Ma chronique :

J’ai découvert cette série par le T3 et et T4. Il était temps que je commence par le début. Je vous recommande fortement de lire cette série dans l’ordre car ce qui fait le charme de ces aventures c’est ce qui arrive au policier qui enquête.

Je me suis régalée à remonter vers la source. C’est un peu comme si on vérifiait que l’auteur ne nous a pas raconté des mensonges plus tard ! Il y a des petits détails qui sont comme des clins d’œil pour le lecteur qui lirait comme moi les tomes à l’envers, je pense notamment au magnétisme et circulation d’énergie sujet développé dans un autre roman, mais chut ceci est une autre histoire !

Le tome 1 d’une série c’est là où tout doit se jouer pour avoir avoir envie de poursuivre avec les épisodes suivants. C’est aussi le tome où l’on présente les personnages, exercice délicat ne pas trop en dire pour en laisser pour la suite et en même temps en dire assez pour commencer à cerner le personnage principal. Dans ce premier épisode l’équilibre est maintenu. Et sans spolier il utilise une ruse pour faire agrandir son cercle (désolée de rester énigmatique), très astucieux !

Si vous aimez le bassin d’Arcachon, vous y retrouverez des lieux emblématiques. Et vous aurez envie d’iode, d’huîtres et de vin blanc…

Si vous aimez les chats alors vous allez être servis en histoires très spéciales et vous aurez envie d’en caresser un.

Si vous aimez les chevaux et les courses hippiques je vous pari que vous allez en entendre parler !

Si vous aimez les histoires de belles rencontres, vous serez gâtés. Anselme Viloc est très attachant et touchant.

Si vous aimez les histoires qui se passent fin des années 80, vous y retrouverez des scènes comme on n’en voit plus, des salles de PMU enfumées et un téléphone gris à fil !

Si vous aimez les enquêtes où tout n’est pas résolu en 24h chrono, sans course poursuite, ni des litres hémoglobine alors ce roman est pour vous.

Cela commence par une disparition et cela fini par …[je ne dois pas spoiler] mais tout ne fini pas bien… J’allais dire que la boucle est bouclée mais c’est comme un ruban de Moebius.

Si vous aimez ce roman il vous reste 3 autres épisodes déjà publiés pour continuer à vous faire plaisir.

Car il vous reste bien des choses laissé en chantier pour vous donner envie de découvrir plus amplement Anselme Viloc.

Et l’enquête me direz vous ? Il suffit de savoir que sans la ténacité d’Anselme il n’y aurait peut-être pas eu d’enquête. Il va mettre le temps qu’il faut mais il résoudra quelques mystères. C’est un flic de papier car il écrit de beaux rapports mais c’est aussi un flic de papier car je n’imagine pas que dans la police réelle cela se passe pas ainsi même dans les années 80. C’est la magie de la fiction !

Petite info le tome 2 vient de sortir dernièrement aux Éditions du Cairn.

J’adore la couverture de ce tome ! Ce côté sombre et morbide autour de la mort, ce n’est pas le numéro de la Bête mais presque, ahahah!

Vous l’aurez compris j’aime beaucoup cette série, Anselme Viloc est si humain que l’on croit connaître pour de vrai ce personnage.

J’espère que l’auteur ne surveille pas trop la météo et qu’il écrit d’autres épisodes…

Je remercie C, pour ce cadeau.

cairn

Article précédemment publié sur Canalblog

3 réflexions au sujet de « Flic de papier »

  1. Ping : Une étoile en enfer | L'Atelier de Ramettes 2.1

  2. Ping : Même le scorpion pleure | L'Atelier de Ramettes 2.1

  3. Ping : Anselme Viloc | L'Atelier de Ramettes 2.1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s