Dix minutes sur le vif

Jean-Christophe Tixier

Editions Syros, coll. souris noire, 17 janv , 2019, 182 p,, 6,95 €

A partir de 11 ans

Mes lecture Syros

Chronique jeunesse du mercredi

dix minutes sur le vif

4e de couv. :

Jade a réussi le casting de l’émission de télé Dix minutes sur le vif ! Les candidates et candidats vont s’affronter semaine après semaine sous le regard des téléspectateurs. Leur défi : réaliser

un reportage original sur le sujet de leur choix. Jade décide de s’intéresser de près aux tags et aux graffs sur les murs de la ville. Mais bientôt elle se sent suivie et directement menacée…

Ma chronique :

Après « dix minutes à perdre », « dix minutes trop tard » et « dix minutes de dingue » nous voilà « avec dix minutes à vif » j’aime beaucoup la particularité de ce cette série ?

Vous n’avez pas lu les épisodes précédents ce n’est pas gênant mais je sais qu’après avoir lu celui-ci vous irez lire les autres, parole de fan.

Jean-Christophe Tixier a su renouveler l’intérêt de cette série, Dans le tome précédent nous avons vu apparaître un nouveau personnage « secondaire » féminin Jade. C’est elle qui tient le rôle principal dans cet épisode. Encore un personnage attachant avec ses hauts et ses bas.

Avec ce nouveau personnage c’est une ouverture vers une autre famille et donc d’autres histoires. On découvre mieux Jade qui a 14 ans, son caractère et ses centres d’intérêts. Elle aussi aime découvrir la vérité et démêler les intrigues, elle a une âme de journaliste reporter.

C’est aussi un nouveau lieu, Jade habite pour quelques temps avec sa grand-mère. Elle communique avec Félix qui lui fait le relais avec Mat, Tim et Léa . La présence de la mamie de Jade introduit des notions de vieillissement, de perte de capacités, des sujets d’inquiétude supplémentaires, mais c’est aussi une source de bons conseils et tendresse. Les relations intergénérationnelles permettent une relation de réciprocité. On n’est pas dans les relations parents-enfant.

Le titre de cet opus fait référence à l’émission de TV locale qui organise le jeu autour du reportage. Il va y avoir un peu de compétition et des interactions avec les candidats.

Dans cet épisode il est beaucoup question de regard au sens propre et au sens figuré, regard sur soit et sur les autres et sur le monde. Il introduit l’idée surveillance, Jade se sent épiée dès le début de l’histoire. Puis tous les regards sont braqués sur elle et les autres candidats). Cette thématique se déploie en partie avec des outils ; téléphone, appareil photo, ordinateur, caméra… par l’environnement : le regard dans les graffs sur les murs…

Les tensions vont crescendo. Le reportage aurait pu simplement porter sir le street art et les courants artistiques mais dans cette série les personnages se retrouvent toujours mêlés malgré eux à des mystères. Ici Jade devient la cible. On continue sur l’idée de regard.

La tv le monde de limage et des apparences et la visibilité, la mise en avant face au public. En souhaitant que tout cela fasse  réfléchir  les jeunes lecteurs .

Jade est tenace et elle ne se laissera pas intimider, même si elle va avoir bien des désagréments et des frayeurs… Elle va déployer son ingéniosité et demander de l’aide.

Il va sans dire que la thématique de l’amitié fait partie intégrande de cette série. Introduction de nouveaux personnages.  Cette série joue avec les duos

Le monde du street art, des grands et de leurs messages. .

Je ne veux pas trop vous dévoiler le déroulement des événements et les rebondissements. Sachez simplement que c’est une nouvelle aventure très prenante.

J’ai dévoré ce roman dès que je l’ai reçu. Il ne me reste plus qu’à attendre le prochain. En attendant je ne peux que vous conseiller de l’offrir aux enfants qui aiment les histoires avec des histoires actuelles avec de l’aventure et des frissons.

Je remercie les Éditions Syros pour leur confiance.

NB : Cela fait deux romans traitant de journaliste reporter que je lis en janvier !

syros

Article publié précédemment sur canalblog

Dans la série « Dix minutes » vous avez aussi :

1 Dix minutes à perdre

2 Dix minutes trop tard

3 Dix minutes de dingue

2 réflexions au sujet de « Dix minutes sur le vif »

  1. Ping : Dix minutes en mode panique | L'Atelier de Ramettes 2.1

  2. Ping : Dix minutes et 13 secondes | L'Atelier de Ramettes 2.1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s