Souvenirs Perdus 3. Pluie

Samantha Bailly

Syros, janv 2015, 260 p., 16,90€

Dès 12 ans.

 Mes lectures Syros

4 e de couv :
Le Manieur de Rêves a dévoilé la véritable identité d’Isil. Le destin de la jeune femme est intimement lié au Léviathan, elle est la seule à pouvoir réveiller l’âme de cette créature légendaire… et s’opposer à La Lueur. Isil est plus précieuse que jamais aux yeux de Syon. Mais il voit aussi son grand souhait se réaliser : la frontière qui séparait Hermetis et Enfenia est en train de s’effriter. L’heure est venue pour Nel de se confronter à son père, Azorn Originel. Les Enfenians sont-ils vraiment prêts à découvrir un monde extérieur dont l’avenir est plus qu’incertain ?

Ma chronique :

Joie et tristesse du troisième tome d’une trilogie. On retrouve les personnages que l’on a appris à connaître, on les a suivis dans leurs aventures et autres mésaventures et on sait qu’on va devoir les quitter pour toujours à la fin de ce volume.

Une nouvelle fois j’ai adoré la couverture illustrée par Prince Gigi, on voit bien comment Isil change au fur et à mesure qu’elle découvre qui elle est !

Ce roman c’est celui du dénouement. Chaque personnage va devoir faire des choix pour son avenir. Samantha Bailly a su orchestrer la fin pour que chaque personnage se révèle à lui-même.

La découverte des secrets du tome 2 va faire que certaines barrières vont tomber. Enfernia ne va plus avoir le même statut, tout va être bouleversé, car nos héros ne peuvent laisser les choses comme avant.

Le pouvoir et au cœur des manœuvres des uns et des autres. Nos jeunes héros vont finir de grandir très vite, ils vont prendre les choses à bras le corps. Ils vont devenir les maîtres de leurs destins alors que ce n’était pas ce qui était prévu pour eux au départ !

Après l’eau qui séparait les deux îles, la pluie va faire son œuvre. Elle va être très présente avec toute sa symbolique.

C’est un roman que j’ai lu pratiquement d’une traite car le rythme est vif et entraînant. C’est un roman d’aventure jeunesse, un roman initiatique.  Il n’y a pas que de l’action, il y a un fond puisque les personnages vont devoir s’interroger sur ce qu’ils veulent pour eux et pour les autres, il ne s’agit pas de destins individuels.

Un conseil,  achetez directement la trilogie pour pouvoir enchaîner les trois romans à la suite, car on reprend l’histoire là où on l’a laissé au tome précédent et on veut savoir comment cela se termine !

Les 260 pages se lisent très vite car  le texte est aéré tant typographiquement que dans sa construction : divisé en 3 parties on a 23 chapitres avec de la narration et des dialogues. Il n’est donc pas nécessaire d’être un « grand » lecteur pour lire les trois romans.

Je remercie les éditions Syros de m’avoir permis de découvrir cette trilogie.

souvenirs perdus
souvenirs perdus 2

A bientôt pour toute autre lecture.

NB : pour les lecteurs de « Oraisons » ou « Métamorphoses » de Samantha Bailly cette lecture est très très jeunesse !

Article précédemment publié sur Canalblog.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s